cinquante-six degrés

56 degrés
reportage cycliste et photographique à travers les USA • été 2016

cinquante-six degrés

de San Diego à Montréal • 6200kms à travers les USA

Portraits

Tous les portraits des personnes que je rencontre sur ma route

56@noon

Tous les midi une photo prise du cap 56°

Sur la route

L’illustration du voyage au long cours

Reportage cycliste et photographique aux USA

6000km de vélo de San Diego à Montréal

Je m’appelle Manuel Caballero, pendant les 3 mois de l’été 2016, je vais traverser les USA à vélo avec pour objectif de photographier les personnes rencontrées au hasard de ma route. Au retour, ces photographies et les témoignages qui les illustreront seront réunis dans un livre publié aux éditions Les Bijoux de Famille.

L’année 2016 est particulièrement intéressante, car c’est une année électorale qui me donnera l’occasion de prendre la mesure des opinions, des ressentis des habitants d’un pays continent qui reste malgré la fragmentation de notre monde encore la première puissance mondiale. L’objectif sera de comprendre la variété des opinions en fonction des territoires, des origines sociales, culturelles ou ethniques.

Bip. Ca démarre.
Donner un nom à un projet, cela le matérialise, lui donne une existence. Il devient possible d’en parler. Juste après l’intuition, l’envie, vient l’exécution, et donc le besoin de nommer. Ce sera 56 degrés.

56 degrés, c’est le cap qui détermine la direction entre San Diego, point de départ et Montréal, point d’arrivée de cette traversée des USA à vélo. L’angle qui sépare le nord de cette direction. Le cap c’est une droite, comme devrait la suivre un avion ou un bateau pour arriver à bon port, mais les vents ou les courants marins les obligent à ajuster leur route.

Ma route ? Elle est encore à préciser, elle sera faite de détours et bien sûr je ne suivrai pas ce cap de 56 degrés, il déterminera cependant mon objectif final, et je me dis que chaque fois que ma route croisera cette droite imaginaire sera l’occasion de célébrer !

Merci à Lise qui m’a inspiré le nom de cette aventure. Connaissant mon projet, lors du vernissage de l’une de mes expositions, elle m’a offert une boussole. Le lien avec le cap est né lors d’une sieste, pendant une phase de demi sommeil, comme une évidence.

Infos : 
 San Diego : 32.8245525,-116.5458468
 Montréal : 45.5495479,-73.7120504
 Calcul du cap : http://www.gpsvisualizer.com/calculators

Les grandes étapes de mon parcours

6200 / 90 = 69

Début juin je vais m’envoler avec mon vélo et mes sacoches de Bordeaux en France vers San Diego, USA.
De la je vais remonter la Californie en direction de San Francisco. ce n’est qu’une fois arrivé là bas que ma route se dirigera enfin vers l’est pour aborder la partie la plus difficile de cette épopée, traverser les Montagnes Rocheuses, avec quelques grandes étapes de montagne et plusieurs ascension au delà de 3000m (et même une à 4000m).
En route je croiserai le chemin de célèbres villes comme Reno, Salt Lake City, Boulder, Kansas City, Saint Louis, Chicago, Detroit ou encore Toronto.

Et j’en suis où sur les (un peu plus de) 6000km ? (Mise à jour le 30 juin 2016 à San Francisco)

15,5% • 961/6200km 15.5

Le projet photo

Dépasser le paysage et avoir une ambition humaine

Le projet est de photographier régulièrement les personnes que je rencontrerai sur mon chemin à la façon dont je réalise déjà des portraits : pas de mise en scène, une discussion bienveillante, une phrase retenue, une photo qui saisi le souvenir.

56@noon

régularité vs hasard

Tous les jours à midi, je pointe mon objectif dans la direction 56 degrés. Une photo qui fixe ma présence, ma progression.

Sur la route

L’illustration du voyage au long cours

Journal

Allé en haut